Vous trouverez ici toutes mes plus belles photos, classées dans les différentes catégories présentes dans la colonne ci-contre, à droite.

 

J'ai choisi de présenter les photos dans un ordre chronologique afin de rendre compte de l'évolution du style, et je l'espère, des progrès réalisés au fil du temps :
Les images les plus récentes se trouvent en haut de page, tandis que les plus anciennes sont stockées tout en bas.

 

Bien sûr, si certaines photos vous plaisent, n'hésitez pas à me commander un tirage sur papier d'art.

Qui ? Pourquoi ? Comment ?

Forézien d'origine, cela fait maintenant une quinzaine d'années que je suis installé en région de montagne (Tarentaise puis vallée de l'Arve). J'ai beaucoup randonné à pied et en skis, comme le font la plupart des gens: en suivant les sentiers et les traces, les itinéraires "classiques" et fréquentés. J'ai fait beaucoup de photos de paysages, les photos habituelles que postent tous les randonneurs sur Skitour et Camp to camp.

 

C'est en 2010 que j'ai emménagé à Passy, au pied des réserves naturelles de Sixt-Passy, des Aiguilles Rouges et des Contamines. Progressivement j'ai pris conscience que ces montagnes sont riches d'une flore et surtout d'une faune qu'on est souvent très loin de soupçonner. Les animaux sauvages sont discrets et ne fréquentent généralement les sentiers que lorsque les randonneurs les ont désertés.

Mais j'ai trouvé sur internet différents documents, généralement émis par l'association Asters (Conservatoire d'espaces naturels en Haute Savoie), révélant que nos montagnes et nos forêts abritent bien sûr chamois et bouquetins, mais aussi cerfs, chevreuils, sangliers, peut-être même le lynx, et de nombreux oiseaux fabuleux comme l'aigle royal, le gypaète barbu, et d'autres plus petits mais tout aussi attirants comme le lagopède et la chouette chevêchette qui sont des reliques de l'ère glaciaire, le tétras lyre et la chouette de Tengmalm. Les zones humides sont aussi fréquentées par de nombreuses libellules et par le triton alpestre.

C'est tout un monde naturel qui échappe généralement à la grande majorité des randonneurs, qui m'a tapé dans l'oeil. Les éléments déclencheurs furent une affiche achetée au Parvis des Fizz, lors du Salon du Livre de Montagne, à Christophe Sidamon Pesson, intitulée "L'autre versant", et un livre, de Frédéric Renaud et Denis Simonin: Chevêchette, préfacé par Vincent Munier.

J'ai donc tenté ma chance assez souvent, hors des sentiers battus, suivant les pistes des animaux marquées dans le sol meuble, sur les versants fréquentés seulement par quelques rares chasseurs. Souvent je n'ai vu que des traces et des indices de présence ou de passage. Parfois je me suis fait surprendre par des chamois qui sont passés devant moi en deux ou trois secondes. Et quelquefois, la chance m'a souri, et j'ai pu réussir quelques beaux clichés.

Le 30 novembre 2013, grâce à mon voisin et ami José qui m'a fait suivre un courriel d'un de ses amis, j'ai participé à une journée de "prospection" du gypaète barbu, qui est passé à deux reprises au-dessus de nos têtes. Ce fut encore un coup de foudre qui n'a fait que renforcer ma passion naissante.

Je me suis donc documenté, j'ai lu quelques numéros de Nat'images et de La Salamandre.

Progressivement, je m'organise, j'apprends à connaitre "mes montagnes": les lieux de nourrisage de certaines espèces, les places de parade, les biotopes ... et chaque nouvelle rencontre, avec le gypaète, le tétras, le lagopède, le chamois ou même avec les peu farouches bouquetins, est un véritable enchantement.

Il me faut bien avouer aussi que, si parfois certains "évènements", comme la parade des tétras lyre qui a lieu à l'aube, nécessitent de bivouaquer sur place, pour moi, ce n'est nullement une contrainte pesante ou une galère, c'est un plaisir. A la limite, les tétras ne sont PRESQUE qu'un prétexte. J'adore aller dormir en montagne, même dans la neige. C'est fatiguant, je dors mal, parfois j'ai froid ... mais qu'est ce que c'est beau, et qu'est ce c'est bon ! Et quand en plus, je réussis une ou deux belles images, alors là c'est fabuleux !

 

Je vous invite donc à cliquer dans le menu de la colonne de droite pour plonger dans l'ambiance de "mon monde d'en haut".

 

Je ne suis pas un photographe professionnel. J'ai un métier que j'exerce à temps complet. Je suis simplement un "photographe randonneur" passionné de montagne et de nature, la photographie est un loisir que je pratique pendant mon temps libre, en pur amateur. Photographier des animaux sauvages exige de passer beaucoup de temps sur le terrain.

 

Néanmoins je me ferai un plaisir de répondre à vos questions et à vos demandes aussi rapidement que je le pourrai. N'hésitez pas à me contacter:

 

M. Cyril DESAGE

Chedde

223 avenue du Coteau

74190 Passy

 

lemonde.denhaut@laposte.net

Les photos et les textes présentés sur ce site ne sont pas libres de droit. Leur reproduction sans autorisation écrite de leur auteur est interdite, quel que soit le support. Merci de respecter la passion de l'auteur, le temps passé sur le terrain, les heures de marche, le temps passé devant l'écran et l'investissement dans le matériel.