Un jour, une personne qui venait de la région lyonnaise, m'a dit en arrivant chez moi: "Oh, vous êtes au pied des montagnes, vous respirez le bon air !".

 

Il est vrai que le slogan de l'une des stations voisines joue avec l'idée largement répandue qu'à la montagne, l'air est pur.

 

Et il est vrai qu'à une époque, l'air de Passy était réellement pur et bénéfique pour la santé humaine puisque dans les années 1930 on y soignait la tuberculose.

 

Mais cette époque est révolue. Aujourd'hui, Passy c'est:

- un incinérateur: en 2015, 58 623 tonnes de déchets ont été incinérées, soit 97,7% de la capacité nominale.

- une usine de graphite: SGL Carbon.

- 1576 camions / jour (en moyenne sur l'année 2015) qui montent au tunnel du Mt Blanc ou qui en descendent. Chiffre en augmentation de 3,9 % par rapport à 2014. Source ATMB.

- Et il faudrait chiffrer précisément l'utilisation du chauffage au bois (en foyer ouvert), utilisé en hiver par de nombreux habitants.

 

Passy, c'est le fond de la vallée l'Arve, au pied des montagnes. Lorsque le temps est beau, lorsque le soleil brille sur les cimes, on observe très souvent un joli nuage bleu qui s'étend sur la vallée, de Sallanches à Chedde, et qui stagne, qui reste là. Seuls le vent ou la pluie le font parfois disparaître.

 

Passy, c'est le coup de gueule d'un médecin diffusé au journal de vingt heures sur France 2, en février 2015.

 

Même si ce blog s'appelle Le Monde d'En Haut, il se trouve que j'habite en bas, à Passy, à 50 m de la station qui mesure la qualité de l'air.

 

Les chiffres de cette station peuvent être consultés en temps réel, sur le site d'air-rhonealpes ou bien sur le site de transalpair.

Mars 2018: Les métaux lourds

La commune de Servoz a décidé de faire appel à un laboratoire indépendant pour mesurer autre chose que les seules particules fines. Résultat: le laboratoire Analytika a décelé la présence de métaux lourds.
Un collectif a été crée: le Coll'Air Pur.

Et une campagne de dépôts de plaintes a été lancée: plaintes contre X, pour mise en danger d'autrui par violation manifestement délibérée d'une obligation réglementaire de sécurité ou de prudence.

À la date du 10 mars, ce sont 260 plaintes qui avaient été déposées.

 

On peut suivre le fil de cette actualité sur le site d'Analytika.

Extraits: 

"Pour les associations locales, en effet, l’inertie (ou supposée telle) n’a que trop duré. « J’ai peur que cela finisse mal », glisse Alain Nahmias (Association pour le respect du site du Mont-Blanc). « La problématique des rejets industriels polluants exaspère les gens. Regardez ce qui se dit sur les réseaux sociaux. C’est rude. Les gens sont à cran : il n’est pas exclu que certains d’entre eux passent à l’acte… »

 

Pour Jean-Albert Lagarruigue (Association pour la qualité de vie à Passy), la tension aussi est palpable. « La population en a marre. Mais cela ne sert à rien d’aller au clash, même si je peux comprendre que certains soient dubitatifs… » Un doute qui pourrait prendre le chemin des prétoires suite au dépôt de plainte déposé le 10 février dernier au commissariat de Passy par le collectif Coll’air pur. Une initiative sans nul doute mieux calibrée pour répondre à la demande de « transparence » émanant des défenseurs de la vallée."

En Janvier 2017:

Nouveau pic, et nouveaux records entre le 20 et le 23: 99, 108, 113, 126 microg/m3.

Le fil de l'hiver 2016-2017, à la station de mesure de Passy (à Chedde):

 

En décembre 2016, les particules PM10 (valeur limite journalière fixée à 50 microg/m3) ne sont pas descendues en-dessous de 49 microg/m3 (le 3 décembre). Le 5, le 6 et le 7 décembre elles étaient mesurées respectivement à 85, 101 et 83 microg/m3.

Le 08 décembre: 90 microg/m3.

Le 09 décembre: 71 microg/m3.

Le 10 décembre: 71 microg/m3.

Puis 71, 72, 76, 67, 80 et 70 microg/m3. Nous sommes dans le rouge depuis le 30 novembre (excepté le 03/12 où nous étions à 49 soit 1 microg/m3 en-dessous de la limite). Cela fait 15 jours de suite de dépassement du seuil réglementaire.

Du 15 au 19 décembre, nous avons une belle série supérieure à 80 microg/m3: 85, 91, 81, 91, 81. Puis 66, 72,77. Voilà donc presque un mois que nous sommes dans le rouge.

Après deux jours juste sous la limite (à 40 et 47 les 27 et 28/12), c'est reparti pour une belle série de 5 jours rouges, avec un très joli pic à 105 microg/m3 pour le 1er janvier, histoire de démarrer 2017 en mettant tout de suite la barre bien haut !

 

 

Une petite vidéo à voir sur TV Mountain, en fait c'est un time-lapse sur le secteur de Chedde (où j'habite).

 

Entendu le 07 décembre sur Radio Mont Blanc: Mme Marie Blanche Personnaz, directrice d'Air Rhône Alpes donne une petite explication très succincte sur l'origine de la pollution: Sur Lyon, la principale source de polluants est identifiée comme étant le transport routier, sur la vallée de l'Arve et Passy, la principale source de pollution est identifiée comme étant le chauffage au bois.

 

Et le 08 décembre, c'est écrit dans un article du Monde.fr

Dans la vallée de Chamonix, le chauffage au bois est le principal coupable de la pollution

Selon une étude scientifique, le trafic routier – et en particulier les poids lourds – est un contributeur mineur de la pollution dont se plaignent les habitants de Haute-Savoie.

 

Je ne suis pas un photographe professionnel. J'ai un métier que j'exerce à temps complet. Je suis simplement un "photographe randonneur" passionné de montagne et de nature, la photographie est un loisir que je pratique pendant mon temps libre, en pur amateur. Photographier des animaux sauvages exige de passer beaucoup de temps sur le terrain.

 

Néanmoins je me ferai un plaisir de répondre à vos questions et à vos demandes aussi rapidement que je le pourrai. N'hésitez pas à me contacter:

 

M. Cyril DESAGE

Chedde

223 avenue du Coteau

74190 Passy

 

lemonde.denhaut@laposte.net

Les photos et les textes présentés sur ce site ne sont pas libres de droit. Leur reproduction sans autorisation écrite de leur auteur est interdite, quel que soit le support. Merci de respecter la passion de l'auteur, le temps passé sur le terrain, les heures de marche, le temps passé devant l'écran et l'investissement dans le matériel.