Deux balades en versant sud de Pormenaz

Ce secteur me semblant très prometteur, j'y suis retourné à deux reprises, le 22 et le 28 juin. Deux sorties un peu décevantes sur le plan purement photographique car je n'ai rien ramené de bien génial (le 22 un long affût au gypaète n'a rien donné), mais tout de même très encourageantes car l'endroit est visiblement très fréquenté par toutes sortes d'animaux attirés par la végétation des zones humides. En effet, cette face sud est striée de nombreux ruisseaux qui forment des petites chutes d'eau aux endroits les plus raides, et des zones très moussues et spongieuses sur les replats. Les chamois viennent brouter. Le renard vient chasser. Peut-être que le gypaète vient se rouler dans la boue ferrugineuse. L'aigle royal semble fréquenter l'endroit (j'ai trouvé une énorme boule de poils à l'odeur très forte, mais je ne l'ai pas disséquée, il faudra que je la ramène la prochaine fois, dans un sac en plastique bien hermétique !). Je suis certain qu'à l'automne les cerfs viennent se rouler dans les mares de boue un peu plus bas. Bref c'est un endroit très intéressant.

Les photos du 22 juin (un chamois à l'aube):

Les photos du 28 juin:

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Je ne suis pas un photographe professionnel. J'ai un métier que j'exerce à temps complet. Je suis simplement un "photographe randonneur" passionné de montagne et de nature, la photographie est un loisir que je pratique pendant mon temps libre, en pur amateur. Photographier des animaux sauvages exige de passer beaucoup de temps sur le terrain.

 

Néanmoins je me ferai un plaisir de répondre à vos questions et à vos demandes aussi rapidement que je le pourrai. N'hésitez pas à me contacter:

 

M. Cyril DESAGE

Chedde

223 avenue du Coteau

74190 Passy

 

lemonde.denhaut@laposte.net

Les photos et les textes présentés sur ce site ne sont pas libres de droit. Leur reproduction sans autorisation écrite de leur auteur est interdite, quel que soit le support. Merci de respecter la passion de l'auteur, le temps passé sur le terrain, les heures de marche, le temps passé devant l'écran et l'investissement dans le matériel.