Les oiseaux des Hauts de Varan

Dimanche 14, c'est le spectacle de Noël de l'école de musique, avec entre autres, une adaptation de la souris verte. Interdiction de le rater. Ma sortie en montagne doit donc être matinale et rapide. Les hauts de Varan sont l'endroit idéal. J'y ai déjà repéré un tétras lyre lors de précédents passages. Effectivement, sur le coup de 9h, il semble m'attendre, perché au sommet d'un sapin. Les premières photos sont assez sombres car l'arrière plan est constitué d'autres sapins et d'herbe roussie par le gel. Heureusement, il me laissera tout juste le temps de faire un large détour, pour me placer correctement: c'est à dire à peu près à la même hauteur que lui, et surtout avec les sommets des Aravis enneigés à l'arrière-plan.

J'assiste ensuite à une petite "scène de ménage" chez un couple de becs croisés.

Puis c'est l'aigle qui vient inspecter les pentes à chamois.

La matinée touche à sa fin, je dois vite redescendre pour être à l'heure au Parvis des Fiz.

Encouragé par cette observation, et ayant lu ici ou là que certains vieux mâles de tétras lyre peuvent parfois parader à l'automne, et ayant entendu chuinter une fois ou deux dans le secteur, je ne fais ni une ni deux: les deux prochains jours de congé seront l'occasion de monter bivouaquer sous un sapin.

Je remonte donc en milieu d'après midi de mardi, dans la brume. Le bivouac s'annonce humide. Mais par chance, le lieu d'observation se trouve aux environs de 1700 m, juste au-dessus de la mer de nuages. J'essuie tout de même quelques petites averses de neige, pas assez froide pour être tout à fait sèche, mais pas vraiment gênante, le sol sera à peine blanchi. Par contre, j'avais espéré pouvoir réaliser des photos du coucher de soleil. C'est raté.

Heureusement, le LEVER du soleil sera flamboyant: alors que d'habitude l'aube sur les faces Nord des Aiguilles de Chamonix et du Mt Blanc est très pâlichonne et glaciale, ce jour là, le soleil levant éclaire par dessous un manteau nuageux d'altitude, donnant au ciel une couleur d'orange sanguine du plus bel effet. Tableau splendide et éphémère qui n'échappe pas à Véronique qui doit rêvasser devant la fenêtre: elle m'envoie un texto à 8h01: "Trop beau les couleurs du ciel. Ca doit être encore mieux là haut !". Hé oui c'est dans la boîte. Les 4 photos prises entre 7h59 et 8h04 ne sont pas truquées, non Yann, je n'ai pas peint le ciel en rouge !! Le ciel ETAIT rouge.

Le tétras est arrivé juste après. Il est resté quelques minutes au sol, sans parader (là oui, sur ces deux photos, j'ai joué un peu avec la saturation des couleurs et le cadrage, pour varier les effets), puis il s'est perché en face de moi.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Je ne suis pas un photographe professionnel. J'ai un métier que j'exerce à temps complet. Je suis simplement un "photographe randonneur" passionné de montagne et de nature, la photographie est un loisir que je pratique pendant mon temps libre, en pur amateur. Photographier des animaux sauvages exige de passer beaucoup de temps sur le terrain.

 

Néanmoins je me ferai un plaisir de répondre à vos questions et à vos demandes aussi rapidement que je le pourrai. N'hésitez pas à me contacter:

 

M. Cyril DESAGE

Chedde

223 avenue du Coteau

74190 Passy

 

lemonde.denhaut@laposte.net

Les photos et les textes présentés sur ce site ne sont pas libres de droit. Leur reproduction sans autorisation écrite de leur auteur est interdite, quel que soit le support. Merci de respecter la passion de l'auteur, le temps passé sur le terrain, les heures de marche, le temps passé devant l'écran et l'investissement dans le matériel.